Comment l’imagerie thermique peut aider avec les inspections électriques et mécaniques

Les caméras thermiques sont pratiques de plusieurs façons. Les caméras thermiques convertissent efficacement la chaleur – ou l’énergie thermique – en lumière visible pour analyser l’environnement. En conséquence, ils sont incroyablement adaptables. Les appareils thermiques peuvent voir des objets vivants et des équipements mécaniques même dans l’obscurité parce qu’ils émettent de la chaleur. Ces caméras sont exactes et n’ont besoin que d’une petite quantité de chaleur pour fonctionner.

L’outil d’inspection de la thermographie est une méthode qui peut être utilisée pour évaluer l’état de l’usine, l’entretien préventif et le contrôle des processus. L’inspection de l’équipement électrique, de l’équipement mécanique et des structures bordées réfractaires sont autant d’applications possibles.

Comment fonctionne l’imagerie thermique?

La norme actuelle de l’industrie pour les caméras thermiques est d’afficher des objets plus chauds avec une teinte jaune-orange qui s’illumine au fur et à mesure que l’article se réchauffe. La couleur bleu ou violet est utilisée pour représenter des choses plus froides.

La longueur d’onde de l’énergie infrarouge commence à environ 700 nanomètres et s’étend à environ 1 mm. Les longueurs d’onde qui sont plus courtes que celle-ci sont visibles à l’œil nu. Les caméras thermiques utilisent l’énergie infrarouge pour produire des images thermiques. L’objectif de la caméra dirige l’énergie infrarouge sur une série de détecteurs avec un motif complexe connu sous le nom de thermogramme.

Le niveau de rayonnement thermique émis par un objet est appelé sa signature thermique. Plus un objet émet de rayonnement dans l’atmosphère, plus il est chaud. L’imageur thermique peut détecter les sources de chaleur ainsi que les variations infis du rayonnement thermique. Il compile ces informations dans une « carte de chaleur » complète avec les niveaux de chaleur.

À quoi l’imagerie thermique est-elle utilisée?

Depuis la guerre de Corée, les caméras thermiques sont utilisées pour le scoutisme et les opérations de combat la nuit. Ils ont été renforcés depuis et sont maintenant utilisés par les pompiers, les électriciens, les agents d’application de la loi et les équipes de secours en cas de catastrophe. Ils sont également largement utilisés dans l’inspection, la réparation et l’optimisation des bâtiments.

Aujourd’hui, l’inspection thermique a été largement utilisée dans les inspections électriques et mécaniques.

Qu’est-ce que l’inspection électrique thermique?

La thermographie est une méthode d’inspection des appareils électriques et mécaniques en obtenant des images de distribution de chaleur à travers le processus. Cette méthode d’inspection est basée sur le fait qu’elle augmente sa température lorsqu’une machine fonctionne mal.

Habituellement, la principale raison derrière le circuit électrique est les connexions lâches et les fils défectueux. À l’aide de la thermographie, les défauts peuvent être facilement localisés en analysant les modèles de chaleur dans les composants du système opérationnel.

L’imagerie thermique détecte les défauts dans l’équipement et identifie les points chauds qui sont souvent indétectables à l’œil nu. Lorsque certaines parties de votre système électrique commencent à mal fonctionner, elles émettent de la chaleur, généralement un signe de résistance électrique ou de frottement excessif. La température anormale peut être facilement détectée et enregistrée.

Quels sont les avantages de la numérisation d’images thermiques?

L’imagerie thermique en tant qu’outil de détection précoce des défaillances de l’équipement peut vous aider directement de la manière suivante :

Économies de coûts : – La numérisation thermique est la méthode préventive la plus rentable disponible. La numérisation thermique vous aidera à réduire les temps d’arrêt et à protéger votre entreprise si vous prenez rapidement les précautions requises. Il vous aidera à détecter les défauts aux premiers stades, et vous pouvez les réparer avant qu’ils ne causent des dommages importants.

Tests non destructifs:- Il s’agit d’une technique non invasive et non destructive qui vous aide à inspecter vos équipements électriques sans déconnecter les travaux en cours ou détruire tout équipement. Vous pouvez facilement détecter les anomalies externes liées à la chaleur à l’aide de la thermographie. Il est également sans effort de voir des défaillances d’équipement interne avec elle.

Réduire les risques d’incendie : – Habituellement, tous les risques d’incendie à l’intérieur d’un bâtiment sont dus à des circuits courts. Si l’isolant du fil de circuit tombe en panne, le courant s’écoulera vers le fil neutre, ce qui se traduira par une surtension électrique et un court-circuit. Le fil de défaut et les vieux commutateurs sont également la raison principale derrière lui. À l’aide de la thermographie, il est facile de détecter ces défauts avant qu’ils ne causent des dommages importants.

Détection précoce de tout défaut potentiel

À quelle fréquence les standardboards et autres équipements électriques doivent-ils être scannés?

Il serait utile si vous inspectiez régulièrement vos standards et autres équipements électriques. Habituellement, vous ne pouvez connaître les défauts de votre système électrique que lorsqu’il ne fonctionne pas. Les temps d’arrêt peuvent être coûteux et dommageables pour votre entreprise.

Les composants électriques peuvent brûler lorsqu’ils sont chauffés. Vous pouvez détecter l’augmentation de la chaleur avec le balayage thermique infrarouge et résoudre les problèmes croissants tôt. Vous pouvez résoudre le problème avant que le composant ne tombe en panne.

L’excès de résistance sur les appareils électriques indique des défauts électriques tels que :

  • Connexions lâches
  • Surcharges
  • Circuits déséquilibrés
  • Équipement défectueux
  • Interrupteurs endommagés
  • Fusibles défectueux
  • Autres conditions électriques indésirables

Une analyse thermographique identifie les problèmes qui peuvent être réglés pendant les périodes d’entretien planifiées et les temps d’arrêt. Cela permet à votre système de fonctionner à des performances optimales, ce qui améliore la fiabilité et la rentabilité de l’entreprise.

Thermographie infrarouge pour applications mécaniques

Le processus d’utilisation d’un imageur thermique pour détecter le rayonnement infrarouge (chaleur) émis par un objet est connu sous le nom de thermographie infrarouge. Les opérateurs peuvent utiliser la technologie pour vérifier les opérations normales et, plus important encore, détecter les anomalies thermiques (modèles anormaux de chaleur invisibles à l’œil nu) qui signifient des défauts potentiels, des défauts ou des inefficacités dans une machine système.

Les inspections de la thermographie infrarouge de l’équipement mécanique comprennent un large éventail de systèmes, y compris les moteurs, l’équipement rotatif, les pièges à vapeur, les niveaux réfractaires et les niveaux de réservoir. Bien qu’il existe de nombreuses façons de trouver les problèmes des machines électriques et mécaniques, la thermographie a été très utile, principalement comme un outil de dépistage rapide et efficace. Étant une technique non destructive, vous pouvez facilement détecter les défauts sans endommager les pièces. L’imagerie thermique capte l’excès de chaleur par frottement excessif, haute résistance électrique, réduction de l’air de refroidissement ou des fluides, et problèmes de flux de courant dans un moteur.

Il peut facilement attraper le problème sous la forme de signatures thermiques anormales vues dans l’image infrarouge. Il existe également d’autres méthodes comme l’étude des vibrations, l’analyse des circuits moteurs, etc., pour savoir précisément ce qui cause une anomalie.

Une signature de vibration détectable pourrait être précédée d’un chauffage anormal, comme celui qui se produit dans un couplage mal aligné. Si elle n’est pas abordée, un problème comme celui-ci peut s’aggraver ou même provoquer l’usure du roulement moteur. Ceci est généralement détectable à l’aide de la thermographie. La température totale du moteur, y compris le boîtier moteur, augmentera en raison d’une défaillance interne causée par la panne d’isolation sur les enrouements moteurs. Lorsque les voies de refroidissement du flux d’air dans un moteur sont bloquées, l’isolation sinuante tombe souvent en panne.

Une autre utilisation pour la thermographie infrarouge est l’inspection des roulements. La température de la surface d’un roulement augmente à mesure que le frottement anormal à l’intérieur du roulement génère de la chaleur. Lorsque cette signature thermique est détectée, elle indique un problème de roulement possible, qui peut aller de la sous-lubrification à la sur lubrification, à un faible entretien ou simplement à un mauvais roulement. L’infrarouge est particulièrement utile pour inspecter rapidement et facilement les machines à basse vitesse, comme les convoyeurs aériens ou les ralentisseurs.

Les températures sur l’isolation réfractaire à haute température, comme un four à filature, un four ou une chaudière, sont surveillées à l’aide de la thermographie. Dans ces situations, des modèles thermiques peuvent être utilisés pour surveiller l’état de l’isolant ou même déterminer l’épaisseur du réfractaire restant.

Conclusion

En conclusion, les inspections infrarouges électriques et mécaniques peuvent être à la fois financièrement et professionnellement difficiles et enrichissantes. La personne qui effectue l’inspection doit avoir une bonne compréhension de l’équipement qu’elle examine et suffisamment d’information théorique sur le transfert de chaleur pour interpréter les modèles thermiques qu’elle voit.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués