Inspection infrarouge sur les nouvelles constructions

Après des années d’évolution, l’imagerie thermique s’est imposée comme une technique très efficace utilisée pour détecter l’état d’une nouvelle construction. Vous pouvez effectuer l’inspection thermique vous-même à l’aide de votre caméra infrarouge ou vous pouvez conclure un contrat avec des professionnels offrant des services d’imagerie thermique. L’imagerie thermique peut très bien décider de l’excellence que vous atteignez dans les nouveaux projets de construction lorsqu’il s’agit de localiser les fuites et de construire des structures économes en énergie.

Qu’est-ce que l’imagerie thermique?

Tous les objets sont connus pour émettre de l’énergie infrarouge qui est appelée sa signature thermique. Une caméra infrarouge est utilisée pour détecter et mesurer l’énergie infrarouge libérée par les objets. Des anomalies dans l’énergie libérée, ou la signature thermique de tout objet indiquent une fuite, qui est montrée par des images électromagnétiques. Ces images sont présentées avec des images numériques dans un rapport montrant où se trouvent les défauts dans la nouvelle construction.

Il existe diverses fins pour lesquelles l’imagerie thermique peut être utilisée dans les nouvelles constructions. Les plus courants sont:

  • Détection des problèmes d’isolation thermique et de CVC
  • Identifier toute perte d’énergie

L’imagerie thermique est une méthode non invasive utilisée pour évaluer les dommages causés par l’humidité, les problèmes dans le circuit électrique et l’efficacité de la conservation de l’énergie dans toute nouvelle construction très rapidement et avec une grande précision. Les caméras infrarouges sont très conviviales et étant légères, elles sont facilement portables. Avec une bonne caméra infrarouge, vous pouvez repérer chaque problème, quelle que soit la minute.

Comment fonctionne l’imagerie thermique?

L’imagerie thermique capture la différence de température dans la zone inspectée. L’intention commune derrière cela est de localiser l’humidité piégée dans les panneaux métalliques. Pour citer un exemple, un toit absorbe la chaleur du soleil. Après le coucher du soleil, lorsque les températures baissent, toute zone humide sur le toit libère de la chaleur beaucoup plus lentement que les zones sèches. Il provoque une différence de température, qui apparaît dans une image sous la forme de variations de couleur. Cette différence de température indique exactement où les fuites se produisent avec une précision extrême.

Lorsque vous utilisez des caméras thermiques à l’extérieur, vous devez être conscient de certains facteurs météorologiques qui peuvent influencer les températures de surface des objets. C’est le degré de différence de température entre l’intérieur et l’extérieur de la zone inspectée qui décide de la différence de température que la caméra infrarouge détecte. Le taux de variation de la température extérieure avant de visualiser la zone à l’intermédiaire d’une caméra infrarouge affecte également les lectures. Vous devez également tenir compte de la quantité de charge solaire et de la vitesse du vent.

Les caméras thermiques ne mesurent pas directement les températures, elles mesurent l’énergie thermique rayonnée. La quantité d’énergie détectée nous donne la température. Gardez à l’esprit que l’imagerie thermique ne donne pas de vues aux rayons X et que, par conséquent, vous n’êtes pas en mesure de voir à travers les objets.

Comment utiliser l’imagerie thermique

Lors de la réalisation de l’imagerie thermique d’un toit, les meilleures conditions pour le faire sont-

  • Le vent est inférieur à 15 mph
  • Avant l’imagerie, il devrait y avoir quelques jours clairs et ensoleillés
  • Une chute rapide de la température ambiante juste avant de collecter les images

Par temps chaud, vous feriez de votre mieux pour inspecter au crépuscule. Lorsque vous imaginez par temps froid, votre objectif devrait être de créer une grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur du bâtiment.

L’imagerie thermique est également affectée par le matériau à partir du fait que le toit et d’autres zones de la maison ont été fabriqués. Les panneaux composites, le polystyrène et les fibres organiques sont des matériaux sur lesquels l’imagerie thermique fonctionne bien. Cependant, des matériaux comme le gypse, les pavés de béton et les toits métalliques avec un degré élevé de réflexion produisent des images difficiles à lire.

Les utilisations de l’imagerie thermique dans les nouvelles constructions

Les utilisations de l’imagerie thermique dans les nouvelles constructions sont nombreuses et les utilisations efficaces de la technologie aident à élaborer des projets qui ne répondent pas seulement aux normes de qualité, ils les dépassent. Voici plus de détails.

Détecter les fuites d’air

Outre le toit, les zones autour des fenêtres, des portes et d’autres ouvertures peuvent présenter des différences de température, ce qui indique une fuite d’air. De même, les variations de température dans un système CVC sont une indication de l’air qui s’échappe à travers lui. Cela provoque une augmentation des factures de services publics car vous utiliserez plus d’énergie pour la température souhaitée.

Détection des problèmes électriques

Les variations de température sont une indication des problèmes dans le système électrique. Le chauffage indique des circuits surchargés, des problèmes de distribution d’électricité, des défaillances de roulements de moteur et des connexions desserrées. Les connexions lâches se salissent, ce qui provoque une résistance et le circuit commence à surchauffer. La maison commence à chauffer lorsqu’un moteur commence à tomber en panne. Ces problèmes peuvent provoquer des pannes de courant ou déclencher des incendies s’ils sont laissés sans surveillance.

Vous devez prendre les images lorsque l’équipement fonctionne à sa charge standard. Vous ne serez pas en mesure de vous faire une bonne idée du fonctionnement du réseau de distribution électrique si l’équipement n’est pas testé sous charge.

Autres utilisations

L’imagerie thermique s’avère également pratique lorsque vous vérifiez l’isolation ou s’il y a des nids d’animaux. Il est également bon pour détecter les fuites de plomberie. Vous pouvez également repérer les zones qui nécessitent des réparations immédiates. Une maintenance rapide vous aide à éviter les temps d’arrêt et à prévenir les accidents graves. L’imagerie thermique aide également à remarquer la perte d’énergie dans les bâtiments avant que les factures de services publics ne montent à travers le toit.

L’imagerie infrarouge vous aide à repérer les problèmes grâce à une image qui ne peut pas être articulée avec des mots. Montrer comment l’argent est gaspillé en raison de fuites sous forme d’images crée un impact plus fort et incite les gens à agir.

Conclusion

L’imagerie thermique a donc une variété d’utilisations dans l’inspection de nouvelles constructions. Les différences de température capturées par une caméra infrarouge vous montrent clairement où des réparations sont nécessaires avant que les choses ne deviennent sérieuses. Cela garantit que vous pouvez prévenir les incendies et les pannes de courant. L’imagerie thermique permet également de vérifier la qualité des travaux d’isolation. L’inspection infrarouge permet donc de localiser les problèmes invisibles à l’œil nu et d’effectuer des réparations en temps opportun pour éviter des réparations coûteuses. Il est très utile pour assurer un niveau de qualité élevé dans les nouveaux projets de construction.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués

error: Content is protected !!