Thermographie infrarouge pour systèmes de distribution électrique

Les informations sur les conditions des systèmes de distribution électrique recueillies par la thermographie infrarouge sont toujours correctes et fiables. C’est un facteur déterminant dans l’approvisionnement en énergie ininterrompue des consommateurs. Idéalement, chaque fois qu’un défaut se produit, vous devrez couper l’approvisionnement, ce qui pourrait conduire à des clients insatisfaits et de lourdes pertes financières. D’autre part, la thermographie infrarouge offre de multiples avantages, y compris l’inspection fragmentaire, l’identification rapide des défauts, et le diagnostic d’autres composants dans leur phase de départ, prévenir les pertes d’énergie, les circuits courts, et les réparations coûteuses.

Comment fonctionne la thermographie?

Le balayage infrarouge fonctionne par la détection de chaleur, mieux connue sous le nom de « signatures thermiques », émises par n’importe quelle surface ou objet sous forme de rayonnement communément appelé rayonnement infrarouge. Pour mesurer ces rayonnements infrarouges à la température ou à la valeur, divers instruments d’essai sont utilisés pour trouver l’état de l’objet lorsqu’ils sont mesurés.

Comment la thermographie peut-elle être utilisée pour inspecter les distributions électriques?

Les installations électriques génèrent de la chaleur en raison de la résistance électrique. Cette circulation de chaleur est directement liée au courant dans les panneaux électriques, les éléments et les connexions dans l’ensemble du système d’alimentation. Lorsque les conditions des éléments commencent à se détériorer, leur puissance de résistance augmente également, ce qui entraîne une forte chaleur. De même, il aura une forte résistance dans une mauvaise connexion par rapport à une connexion entièrement fonctionnelle.

Application de la thermographie

Les professionnels de l’imagerie infrarouge peuvent détecter les éléments de distribution en termes de modèles de chaleur, de câbles défectueux, de fils cassés et d’autres problèmes connexes pour prévenir les défaillances du système électrique. Il existe deux catégories d’inspection distinctes:

  1. Inspection qualitative – Dans ce cas, vous devez établir une comparaison basée sur le modèle avec les différences de température. Cette méthode est un excellent moyen de mesurer les systèmes de distribution électrique d’une manière précise.
  2. Inspection quantitative – Lorsqu’il y a une différence significative de température, vous pouvez passer à l’inspection quantitative après avoir examiné plusieurs aspects, tels que l’émission, la vitesse du vent, la résolution spatiale, la résolution optique et la température.

Thermographie de Switchgear

D’énormes quantités d’investissements sont effectués vers les ports d’observation infrarouge pour switchgear. Ainsi, vous pouvez effectuer les inspections sans enlever les ports, ce qui permet aux travailleurs d’éviter les accidents pendant le processus d’inspection. L’installation de caméras et de dispositifs d’imagerie est le meilleur moyen d’éviter les futures défaillances de balayage infrarouge de l’équipement vital. Souvent, les assemblages switchgear sont compromis avec des morceaux défectueux de chauffage. Par conséquent, ces appareils de chauffage augmentent la température du switchgear légèrement supérieure à la température ambiante afin d’éviter les changements quotidiens ou saisonniers. Le bon fonctionnement des appareils de chauffage à bande et leur efficacité accrue réduisent le potentiel d’une panne de courant.

Méthodes d’inspection et d’analyse des systèmes électriques

Auparavant, les options d’inspection des systèmes électriques étaient limitées à peu d’options. Pour vérifier les pannes électriques, il est fait manuellement en éteignant l’ensemble des systèmes d’alimentation. Les membres du personnel ont dû compter sur des outils et de l’équipement spécifiques pour trouver des problèmes. L’interprétation de la chaleur a été effectuée par thermocouples, qui est un contact avec la technique. Les membres du personnel ont commencé à utiliser un radiomètre; un dispositif thermique sans contact a pointé vers l’équipement défectueux pour trouver la zone problématique.

Cependant, avec les nouveaux développements dans les systèmes de technologie électrique, l’analyse et la résolution du problème à travers les scanners infrarouges est devenu assez simple. L’imagerie infrarouge est un pas en avant des radiomètres. La fonction de ces caméras thermiques est de mesurer et d’afficher la température du rayonnement infrarouge à travers un processus connu sous le nom de « thermogramme ». L’utilisation de la thermographie ne dépend d’aucun éclairage visible pour voir le rayonnement infrarouge émis par ces objets.

Avantages de l’enquête thermographique?

It is estimated by most of the insurance carriers that about 25% of major power failures occur due to faulty electrical connections. Par conséquent, plusieurs compagnies d’assurance fournissent un soutien supplémentaire dans les installations pour effectuer les inspections thermiques annuelles.

L’imagerie infrarouge présente principalement trois avantages. Premièrement, le fait d’être une approche sans contact facilite la sécurité des membres de l’établissement. Ils n’ont pas besoin de toucher l’équipement électrique pour déterminer les différences de température, que ce soit en état moyen ou non.

Deuxièmement, les membres de l’installation peuvent utiliser des caméras infrarouges comme preuve visuelle pour documenter l’intensité des pannes de courant. Une image visuelle de la zone cible produite par les scanners thermiques est comme une photo de smartphone.

Troisièmement, l’imagerie infrarouge se fait en temps réel. Ce qui signifie que la fonction de capture vidéo à travers ces caméras permettent aux professionnels du service de voir et de trouver le vrai problème du chauffage dans divers scénarios, comme quand il est en mode de fonctionnement ou ne chauffe quand il est éteint. La caméra infrarouge offre à l’utilisateur d’observer la cause réelle derrière les changements de température rapides, et cette partie particulière se déplace très vite..

Composants couramment inspectés

Il a été constaté que la principale cause de surchauffe est associée à un courant disproportionné et une forte résistance. L’imagerie infrarouge vous permet de voir ces signatures thermiques, ce qui cause des dommages imminents aux systèmes électriques. Typiquement, le courant qui coule à travers un circuit électrique, se convertit en énergie thermique. Chaque fois qu’il y a un flux de charge anormal, il en résulte une forte production de chaleur, ce qui pourrait endommager l’ensemble du réseau de distribution.

Un imageur thermique vous propose de voir ces signatures thermiques suivies d’un chauffage anormal bien avant et d’empêcher les systèmes électriques d’exploser en conséquence.

Considérations importantes en matière de sécurité

L’inspection infrarouge des installations électriques peut apporter des risques professionnels aux professionnels de l’entretien. Seul le personnel qualifié et expérimenté doit faire le balayage infrarouge à une distance sécuritaire. Les méthodes consistent à prendre des images d’équipements actifs qui peuvent déclencher un arc-flash tout en ouvrant les enceintes. L’explosion à haute température se produit par divers défauts électriques. Le personnel d’entretien ne doit pas aller au-delà de la limite de protection par flash, une distance à laquelle le personnel doit porter l’équipement de protection droit pour scanner le facteur défectueux.

Un autre point essentiel à garder à l’esprit est la nécessité de déployer les bonnes personnes au bon endroit. Ce qui signifie que si une personne est suffisamment qualifiée pour faire le balayage infrarouge, il peut ne pas se qualifier assez pour ouvrir les couvertures. De même, une personne peut être qualifiée pour accéder à l’équipement, mais peut ne pas avoir les mêmes qualifications pour effectuer une inspection infrarouge.

Outre les deux points ci-dessus à considérer lors de la numérisation infrarouge, on devrait tenir compte des deux autres dangers au cours des inspections:

  1. Chocs électriques– Les chocs électriques sont un autre risque professionnel qui doit être pris au sérieux, en particulier lorsque vous êtes exposé à des équipements électriques ouverts et des panneaux. L’imagerie infrarouge peut ne pas représenter une menace grave directement. Il s’agit d’une mesure non joignable avec l’équipement électrique, mais la lecture du courant et de la tension peut causer des risques de choc si elle n’est pas traitée avec des mesures.
  2. Planification du travail sécuritaire– Avant le processus d’inspection, une planification sécuritaire du travail est nécessaire et suivie strictement. Outre les risques électriques encourus, il faut être conscient des dangers potentiels pour accéder aux zones réglementées.

Procédures d’inspection et d’essai infrarouges

Au moment de la numérisation infrarouge des composants électriques, de l’équipement et d’autres systèmes électriques, il devrait être complété en vertu des règles d’exploitation standard, et de voir le problème sans les couvercles, mais en conformité avec les méthodes de sécurité.

Les connexions électriques et la trajectoire responsable du flux de courant excessif sont à haut risque de causer une chaleur anormale, qui est la principale source derrière les pannes électriques. Le manque d’équilibre au-delà du chauffage habituel des unités de puissance et des phases sont facilement détectés par des scanners infrarouges.

Vous pouvez souvent trouver la différence de température n’est pas un indicateur fiable du problème, puisque de nombreux facteurs peuvent provoquer une hausse de la température. Les problèmes sont parfois négligés lorsque la température d’une partie de puissance pousse-up. Par conséquent, il est nécessaire de noter les conditions de chargement au moment de la mesure.

Importance des inspections visuelles

Le sens naturel de l’odorat et de la vue peut offrir l’information requise qui n’est pas facilement détectée par les fluctuations électriques du dispositif d’imagerie. Avant d’inspecter l’équipement électrique, une vérification visuelle est effectuée pour rechercher des problèmes liés à la surchauffe, comme l’isolation câblée défectueuse ou les conducteurs endommagés.

Conclusion

Le maintien des systèmes électriques grâce à l’utilisation idéale de l’imagerie thermique joue un rôle crucial dans le bon fonctionnement des systèmes électriques massifs. Avant qu’ils ne deviennent trop risqués, l’identification des problèmes potentiels peut empêcher les systèmes de distribution d’électricité qui menacent gravement le personnel et l’infrastructure. Les équipements et les pannes coûteux sont également évités si le balayage thermique est effectué et si l’entretien préventif est effectué régulièrement.

Les scanners infrarouges peuvent vous donner de faux positifs, à la fois dans l’étape d’analyse et l’étape de collecte d’images, si les personnes d’entretien ne sont pas prudents. C’est parce que l’équipement électrique peut toujours rester chaud puisque les scanners thermiques ont une capacité extraordinaire de ramasser ces points chauds instantanément. Par conséquent, il est primordial de comprendre qu’il existe divers facteurs dont les mesures dépendent.

En fin de compte, le balayage infrarouge est un mélange d’outils de diagnostic utiles et d’un imageur thermique bien qualifié, ce qui contribue à la réduction des pannes d’équipement et la valeur la plus incroyable dans l’entretien préventif électrique.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués